April 18, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Le recrutement de marins étrangers sur les bateaux mauriciens dénoncé

Le nombre de marins étrangers travaillant à bord de bateaux battant pavillons mauriciens ou appartenant à des compagnies mauriciennes suscitent inquiétude et colère chez le syndicat des marins, la Merchant Navy Fishing Vessel Employees Union, qui réclame la réouverture de l’école navale de Pointe aux Sables. Son porte-parole, Chan Sicharam, un vieux de la vieille qui a bourlingué sur plusieurs océans, s’étonne que de nombreux jeunes Mauriciens soient laissés sur la touche au profit d’étrangers qu’il qualifie de main d’œuvre bon marché.

En fait, l’ex-Sea Training School, qui porte aujourd’hui le nom de Mauritius Maritime Training Academy, continue à opérer mais ses activités ne sont pas connues de nombreux jeunes qui souhaiteraient faire carrière dans la marine. Depuis son installation à Pointe aux Sables, en 2017, cet établissement, qui opère sous l’égide du ministère de l’Economie bleue, des Ressources marines, de la Pêche et de la Navigation n’attire pas grand monde.  

Il y aurait environ 150 marins étrangers employés  sur des bateaux battant pavillon mauricien mais aussi sur le MV Trochetia et sur des remorqueurs de la Mauritius Ports Authority, soutient Chan Sicharam. Ce qui, dit-il, était impensable dans le passé du temps où les hauts cadres du bureau du port et de la Mauritius Marine Authority qu’étaient les capitaines Nicolin, Moorghen, et autres De Gersigny donnaient priorité aux jeunes Mauriciens.

Pour le porte-parole de la Merchant Navy Fishing Vessel Employees Union cela est d’autant plus incompréhensible qu’il y a aujourd’hui de nombreux jeunes au chômage qui ne demandent qu’à travailler. Leur recrutement par la  Mauritius Maritime Training Academy ne devrait pas poser problème dit-il car pour être marin on n’a pas besoin d’une formation académique poussée. Il estime que des jeunes de 17 ans qui ont étudié jusqu’à la Forme III ou la Forme IV (Grades 9 et 10) peuvent être formés pendant une période de six à huit mois pour travailler comme Deck Boy ou pour occuper d’autres postes qui sont au bas de l’échelle sur les navires mauriciens et étrangers. Ceux qui ont réussi aux examens de SC, ou même qui ont été recalés mais qui ont une connaissance de l’anglais, peuvent prétendre à des cours de base pendant dix mois en vue de devenir ingénieurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published.