April 19, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

PNQ: Les mesures de sécurité du Metro Express sont adéquats

Il n’y aura pas de barrière aux intersections entre les rues et la voie ferrée et il n’est pas envisagé d’installer des clôtures métalliques le long de la voie ferrée dans les zones résidentielles que traverse le Metro Express. C’est la réponse donnée par le ministre du Transport routier et du Transport ferroviaire, Allan Ganoo, à l’Assemblée nationale, hier, en réponse à la Private Notice Question du leader de l’Opposition. Celui-ci avait choisi d’interroger le ministre sur ce sujet après qu’un troisième accident fatal, impliquant le Metro Express, se soit produit à Belle Rose jeudi dernier.

Après une longue entrée en matière sur les nombreux avantages que comporte ce nouveau mode de transpor, tant pour le pays que pour la population, le ministre s’est étendu sur l’aspect sécuritaire du projet depuis sa conception à ce jour. Metro Express Ltd (MEL) s’est inspiré de ce qui se fait de mieux en Europe en matière de Light Rail System, a dit le ministre, en rappelant que dans de nombreux pays d’Europe les rails sont installés à même le sol sur la chaussée et que les trames y circulent librement sans que la voie ferrée ne soit clôturée. 

Il a longuement insisté sur la formation des «train captain» et sur les échanges que le département de sécurité de  Metro Express Ltd (MEL) a eu, et continue d’avoir, avec différents acteurs dont la police, le Traffic Management and Road Safety Unit, les collectivités locales et les habitants des régions traversées par le métro. 

Respect des consignes de sécurité

De plus, a dit le ministre, MEL a lancé une campagne de sensibilisation sous forme d’encarts publicitaires, de brochures, de causeries, de programmes télévisés et de clips sur les réseaux sociaux afin d’informer le public sur les consignes de sécurité à respecter et sur l’attitude à adopter en voyageant par le train. Cette campagne se poursuit toujours et il appartient au public de se tenir informé et de respecter les consignes, précise Allan Ganoo.

Parlant des conditions dans lesquelles l’accident de la semaine dernière s’est produit, le ministre a rappelé que la victime se trouvait sur la voie ferrée alors que cette partie du réseau ferroviaire est strictement interdite au public. Il a fait un parallèle avec les deux autres accidents qui se sont produits à Curepipe, en mai dernier, et à Beau Bassin, en 2020, causés, rappelle-t-il, par la présence des victimes sur la voie ferrée alors qu’elles n’auraient pas dû y être.

Les mesures de sécurité mises en place font préalablement l’objet d’un audit de sécurité et c’est sur les recommandations des spécialistes que sont installés les feux et autres équipements de sécurité, a expliqué le ministre. Cet audit de sécurité est mis à jour et actualisé régulièrement. Il a précisé, à ce propos, que s’il n’y a pas de barrière aux intersections entre les rues et la voie ferrée ni de clôtures métalliques le long de la voie ferrée dans les zones résidentielles que traverse le Metro Express c’est parce que ceux qui ont effectué les audits de sécurité ont jugé que cela n’est pas nécessaire et que les installations existantes sont adéquates.

Leave a Reply

Your email address will not be published.