June 15, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Priscilla Capdor sollicite l’aide des Mauriciens pour ramener sa belle fille à Maurice

Retenue en Inde 

Priscilla Capdor, une habitante de Bambous, a été retenue en Inde avec le corps de sa belle-fille, Marie Kimberley Natacha Cornet, décédée à la suite d’une tumeur au cerveau. Selon son époux, Kursley, l’hôpital ou était admise Kimberley ne remettra pas le corps de la défunte à sa famille tant que sa facture, qui s’élève à environ Rs 800 000, reste impayée. La famille compte sur le soutien des Mauriciens pour l’aider régler la facture impayée.

« Mon épouse est seule, épuisée et accablée. Tout ce qu’elle souhaite en ce moment, c’est de retourner auprès sa famille avec le corps de Kimberley. Elle est en Inde depuis environ un mois et demi et elle est confrontée à une situation difficile en ce moment. La facture de l’hôpital s’élève à 1,4 millions de roupies indiennes, soit environ Rs 800 000 mauriciennes. La direction de l’établissement hospitalier a fait comprendre à Priscilla qu’elle ne pourra pas récupérer le corps de Kimberley tant que la facture reste impayée. Or, nous sommes issus d’une famille modeste et c’est une somme énorme pour nous. Au mois, nous sommes soulagés que le ministère de la Santé à Maurice a pris en charge les frais de retour de mon épouse et du rapatriement du corps de Kimberley », avance Kursley. 

Ce dernier explique que Priscilla est restée auprès de Kimberley pendant toutes les épreuves difficiles. Kimberley étant alitée depuis trois semaines, c’est sa belle-mère qui s’est occupée d’elle comme un bébé. « Elle devait être tout le temps à son chevet. D’ailleurs, elle a même dû dormir à l’hôpital pour atteindre Kimberley quand elle en avait besoin. Elle devait lui donner son bain, lui donner à manger, et s’occuper de tous ses besoins. Ce qui explique son état d’esprit en ce moment », dit notre interlocuteur. 

Kursley se souvient de Kimberley comme une jeune femme très gentille et aimable. « Elle est venue habiter chez nous depuis l’année dernière après qu’elle s’est mise en couple avec mon fils. Kimberley avait seulement 20 ans et avait toute une vie devant elle. D’ailleurs, elle laisse derrière elle sa petite fille, Laila, âgée de seulement 15 mois. Mon fils, âgé de seulement 21 ans, traverse une épreuve très difficile en ce moment. Heureusement qu’il peut compter sur le soutien de ses amis », confie Kursley. Laila ne connaitra jamais celle qui lui a mise au monde et Kimberley ne pourra plus voir grandir sa fille.

Revenant sur la maladie de Kimberley, Kursley relate que c’est en mars que Kimberley a commencé à ressentir des maux de têtes atroces. Selon lui, la jeune femme devait consommer une dizaine de calmant au quotidien mais les douleurs ne s’atténuaient pas. « Nous l’avons amenée à l’hôpital à plusieurs reprises mais à chaque fois, elle a été renvoyée à la maison avec des panadol seulement. Ne pouvant plus voir souffrir Kimberley, la famille décide de l’emmener chez un médecin privé. « C’est le médecin privé qui a diagnostiqué quelque chose d’anormale dans le cerveau de notre belle-fille. Il nous a référé à un médecin à l’hôpital Victoria à Candos. Kimberley a subi plusieurs examens médicaux, des x-ray et une IRM. C’est là qu’on a découvert qu’elle avait une tumeur au cerveau », relate Kursley. 

Une semaine après, Kimberley subi sa première intervention chirurgicale. Elle devait ensuite poursuivre avec la chimiothérapie. Mais, son oncologue découvre qu’une partie de la tumeur n’a pas été enlevée. Elle est ainsi envoyée au Manipal Hospital en Inde pour la suite de ses traitements. Priscilla, sa belle-mère, décide de l’accompagner alors que Kursley s’est tournée vers l’organisation non-gouvernementale (ONG) Enn Rev Enn Sourir pour demander une aide financière des Mauriciens.  « Quand elle a subi des examens de radiologie en Inde, les médecins lui ont dit que la tumeur est toujours présente dans son cerveau et qu’elle a grossi. Kimberley a subi une nouvelle intervention chirurgicale pour l’enlever. Mon épouse nous a dit qu’elle se remettait graduellement de sa chirurgie mais quelques jours plus tard, son état de santé s’est détérioré. Elle avait de forte fièvre et vomissait tout ce qu’elle consommait. Le 1er août dernier, elle est admise à nouveau à l’hôpital en raison d’une infection sévère. Après presqu’un mois, soit le 31 août dernier, Kimberley a succombé à sa maladie dans son lit d’hôpital », déplore notre interlocuteur.  

La famille Capdor vit avec des modestes moyens à Bambous. Malgré leur situation financière, cette petite famille a remué ciel et terre pour sauver la vie de Kimberley. Avec l’aide de l’ONG Enn Rev Enn Sourir, elle a sollicité le soutien financier des Mauriciens pour payer les factures de l’hôpital. Malheureusement, Kimberley ne retournera pas vivante. De plus, la famille est confrontée à une nouvelle angoisse. La facture de l’hôpital en Inde s’élève à Rs 800 000 et elle doit récolter cette somme au plus vite pour pourvoir rapatrier le corps de Kimberley à Maurice et organiser ses funérailles. « L’ONG a réussi à récolter une partie de la somme nécessaire, mais il y a toujours un long chemin à parcourir. Je demande aux Mauriciens de nous aider à régler cette facture afin que le corps de Kimberley soit remis à mon épouse et que nous puissions faire le deuil et organiser ses funérailles », demande Kursley. 

Pour aider la famille Capdor à régler la facture impayée et ainsi rapatrier le corps de Kimberley au plus vite, vous pouvez faire un don à l’ONG Enn Rev Enn Sourir sur leur compte MCB : 000449513955 ; IBAN : MU88MCBL0944000449513955000MUR ;  SWIFT CODE : MCBLMUMU

Leave a Reply

Your email address will not be published.