April 13, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Rentrée perturbée en 2024 en raison de nouvelles conditions imposées aux Supply Teachers

EDUCATION SECONDAIRE

La prochaine rentrée des classes dans le secondaire pourrait être sérieusement perturbée par le manque d’enseignants en raison des nouvelles conditions imposées aux Supply Teachers. En effet, alors que le ministère de l’Education s’est montré intransigeant concernant l’obligation faite à tout enseignant de détenir un Post Graduate Certificate in Education (PGCE), il est maintenant réclamé aux Supply Teachers de compléter ce diplôme par des cours dans la matière qu’ils enseignent faute de quoi ils ne pourront continuer à enseigner.

Cette nouvelle décision du ministère de l’Education suscite la grogne et l’incompréhension au sein de l’Union of Private Secondary Education Employees (UPSEE). Son président, Arvin Bhojun, rappelle que de nombreux gradués font déjà partie du système et travaillent comme Supply Teachers. Les empêcher de travailler s’ils n’ont pas suivi ces cours, qui sont en quelque sorte une remise à niveau des matières qu’ils enseignent, viendra chambouler l’organisation du travail dans de nombreux établissements dont le bon fonctionnement dépend de l’apport des Supply Teachers, estime le président de l’UPSEE.

Ce syndicat a proposé qu’un moratoire de deux à trois ans soit accordé à ceux qui ne détiennent pas le PGCE et qu’ils continuent de travailler tout en suivant les cours menant à ce diplôme, selon la formule dite «learning by doing».  Et voilà que le ministère complique la situation en imposant des cours spécifiques pour chaque matière qui est enseigné, dit le président du syndicat.

Du côté du ministère on laisse entendre qu’il n’est pas question de faire marche arrière pour le bien des élèves et pour maintenir le niveau de l’enseignement. Toutefois, le ministère accepte que les Supply Teachers qui ont fait leur demande pour le PGCE et qui ont obtenu une réponse positive peuvent se faire inscrire pour la prochaine rentrée scolaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published.