August 14, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion

Riposte : De la méchanceté à l’ingratitude

0 0
Read Time:2 Minute, 15 Second

L’émission ” Le grand débat” relayée sur internet a jugé bon d’atomiser Khoolwant Ubheeram, CEO de People Turf. L’un des animateurs, qui s’est toujours cru être chargé de la science infuse, a administré une volée de bois vert au CEO de People Turf, à la vérité un collègue d’entreprise. Même si cette plateforme d’analyses et de débats exclusivement hippiques est desservie par une désaffection populaire (l’audimètre n’affichant que quelque centaine de turfistes au plus fort de son audience, il convient de dire les choses crûment.

Critiquer un membre de la compagnie en public est presque naturel pour certains. C’est même un plaisir coupable. Hélas, une telle manière d’agir est à proscrire. Outre que vous serez perçu comme une personne hypocrite et lâche, vous commettez la faute grave de porter atteinte à l’image du groupe. Vous auriez dû savoir que votre entreprise est engagé dans un projet d’envergure du domaine public et qui requiert de la patience et une débauche d’énergie en surmultipliée; et doit déjà faire front à des coups sous la ceinture.

De surcroît, Koolwant Ubheeram est investi de la délicate tâche de mener à bien un projet, qui nécessairement doit passer, avant d’atteindre sa vitesse de croisière, par des obstacles qui puissent ralentir son processus.

Contrairement aux apparences, cette attitude démontre une confiance en soi très faible. Dévaloriser un autre collègue, de surcroît le porte-parole du chef lequel vous a recruté, est non seulement un moyen de se valoriser, soi, de se mettre en avant; mais aussi de se montrer ingrat et insolidaire. Parcequ’on se croit plus expert en courses hippiques que l’autre, la tentation de prendre de haut ce dernier est à la fois méchante et inacceptable.

L’obligation de solidarité en toute circonstance est la condition sine qua non, surtout quand on sait la somme d’efforts et les investissements consentis par le patron, sans compter les viles attaques des détracteurs, dans le seul but de faire capoter le projet cher à celui qui vous fournit le boire et le manger chaque mois. Sans mentionner que toutes sortes de subterfuges sont mijotés et mis en avant pour extraire davantage de faveurs pécuniaires. Nous citerons ce semblant de magazine de foot en pdf, du copier-coller.

Avec recul, le concerné nous donnera raison de lui avoir rappelé que le silence est d’or en pareille circonstance.

Pour conclure, K. Ubheeram n’est pas un lèche-botte essayant de gravir des échelons à l’aide de tactiques peu honorables. Il est investi d’une mission extrêmement difficile, voire ingrate, devant répondre à des exigences et affronter de sérieux contretemps. D’une certaine façon, ses collègues devraient le soutenir; non pas saisir toutes les occasions de le discréditer, en le rabaissant avec des commentaires injustes.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.