February 22, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités Local News Opinion Sports

Vincent Allet reculé dans la poubelle où il se trouvait

Le jugement foudroyant de ce vendredi 24 novembre 2023 en est un que Vincent Allet n’avait vu venir. Et qui confirme l’état de sa dégénérescence et de sa chute. Comment déclouer un homme qui a été crucifié ? Impossible !

Ce jugement devrait nourrir la réflexion, de façon plus générale, sur la culture du lynchage et d’accusations fortuites qui semblent maintenant bien installée chez des parvenus.

Elle tient à l’absence de retenue de certains frustrés dans leurs attaques partisanes contre ceux qui prônent et agissent pour l’avancement des courses, et à l’absence de filtre des médias qui servent davantage d’amplificateurs, aux calomnies et insinuations des ratés comme V. Allet.

Vincent Allet incarne tout ce que nous trouvons détestable d’une structure mentale déraisonnée, parceque fabriquée par son protégé, le MTC, à l’époque des jouissances démésurées et des excès. Un stratagème éminemment partisan, une façon d’exploiter au maximum le flou des règles qui encadraient les courses d’avant, un abus déplorable dans la façon de prendre systématiquement le parti de ses pairs. Tout cela a fait de V. Allet un mauvais pseudo-entraîneur et lui a fait croire qu’il serait intouchable. 

 Il y avait, au départ, une disproportion troublante entre les fautes qu’on reprochait déjà à M. Allet [sur ses attributs limités entre autres] et le traitement royal que le MTC lui a réservé. Et maintenant, on peut dire, rétrospectivement, que ce traitement était injustifié, un acte defavoritisme. Or la crucifixion d’aujourd’hui n’est pas un processus réversible. Elle laissera des traces pour toujours.

On peut comprendre le climat délétère qui a mené au traitement de faveurs réservé à Vincent Allet : l’exaspération devant le mauvais usage des régléments et des privilèges, l’indignation que suscitent le favoritisme et la corruption, la perte de confiance envers les courses. Tout cela nourrissait un désir collectif de trouver des coupables et de les punir. Mais, il n’en fut rien, car tout finissait par être caché ou effacé. Aujourd’hui, ce n’est que partie remise, tout s’éclate au grand jour avec le cinglant jugement.

Le sentiment général, c’est que le monde des courses sous le MTC était pourri. Et, quoi qu’il arrive, l’effet sur la carrière de M. Allet sera irréversible. Et ce qui est troublant pour lui, c’est que le Judiciaire qui a sévit adroitement. Un judiciaire irréprochable, intègre.

Tout cela nous ramène à une évidence: les évènements s’expliquent aussi par un autre phénomène, le fait que nous vivons dans un monde d’images et d’impressions, bombardés que nous sommes par l’information instantanée et les médias sociaux. Personne n’y échappe, tout finit par se savoir et on est rattrapé. V. Allet l’apprend à ses dépens. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.